• Cart
    • Please enable WooCommerce

Retour sur les premières semaines

Ça y est on est dedans !! Après nos 3 premières semaines “découverte” on en conclura les choses suivantes.


La meilleure manière d´apprendre et de commencer par le début et de ne pas sauter les étapes.


Donc on commencera à habituer notre cerveau à ce nouvel environnement et se mettant au parking avec un CESSNA accompagné d´un instructeur à la tour qui nous guidera pour des tours de piste.



Ensuite après avoir répété l´exercice plusieurs fois (un petite dizaine ne vous fera pas de mal) le but est de se sentir à l´aise, la prochaine étape sera le vol VFR. Là toujours en CESSNA, avec un plus, fait au préalable, la préparation de son vol.


On va apprendre à lire une carte !! Et oui, on ne décolle jamais au hasard ! On sait avant le décollage ce qu´il va se passer et quelle direction prendre et altitudes à suivre. Pourquoi? Car au dessus de vous il y aura la tour ou l´approche en observation. Et attention si vous n´avez rien préparé !! La tour vous reprendra et vous ordonnera quoi faire !! (point de survol et autres). On à plutôt intérêt à savoir quoi faire.



Cette étape et très importante à nos yeux, car sans que vous le sachiez, au moment présent, mais cela va vous permettre en arrivant sur l´étape suivante, le vol IFR, de façon beaucoup plus “sereine”.
Vous aurez habitué votre cerveau au bons réflexes de bases :
-La phraséo.
-Vous connaitrez votre appareil.
-Où se trouve les instruments.
-Le comportement de l´avion.


Pour cette fameuse découverte du vol IFR vous aurez certainement acquis un nouvel appareil de type “LINER” (A320, 737 ou autre).
Nous on a choisi un “BUSINESS JET”. Le LEGACY650 de chez EMBRAER

A ce moment là une nouveau paragraphe vient s´ajouter avant de se lancer en vol IFR. Apprendre votre appareil. Le pilote auto, rentrer un plan de vol dans le FMC, de la mème façon que l´on sait mettre son clignotant, allumer ses phares ou se faufiler dans les bouchons en voitures en étant capable de fumer une cigarette et d´envoyer un SMS (ah non, ça on a pas le droit).
Ça nous a pris 6 jours non stop avant de faire un test “online” en configuration “réel” avec ATC.

Voilà où nous en sommes……… Dans cette dernière étape, l´IFR, on constatera que les choses en vol arrivent beaucoup plus vite. Et oui, on décolle à environ 200 nœuds, on arrive sur notre “FINAL” à environ 220 nœuds, l´APPROCHE est en contact permanent avec nous. Il faut de la mise en pratique au préalable. Faire et refaire seul dans son coin au début avant de se lancer “ONLINE”.

Leave comments

Your email address will not be published.*



You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to top